Hult Prize à Limonade : une expérience magnifique

Il est facile de parler de changement. Ce qui est difficile, c'est de s'engager dans ce changement. La raison qui explique cela ne vient pas de l'extérieur mais de l'intérieur. En effet, celui qui refuse le changement s'y oppose en raison de son environnement interne : ses croyances, ses paradigmes, son confort dans un schéma de pensée bien établi. Mais quand le système établi ne donne plus de résultats, il faut le changer à tout prix.

Publicités

A l’ombre de la Citadelle Henry

Aujourd’hui, 08 octobre 2018, est l’anniversaire de la mort du général, héros de l’indépendance, le roi Henry Christophe couronné sous le nom de Henry 1er. Né à la Grenade le 06 octobre 1767[i], ce combattant de Savannah[ii] devint un protagoniste majeur de la lutte pour l’indépendance de Saint-Domingue devenue par la suite Haïti. On le surnomme « le Roi Bâtisseur » à cause de ses réalisations d’édifices monumentaux dont, en particulier, la Citadelle Henry juchée sur les hauteurs de Milot au Bonnet-à-l’évêque. Il est plus que jamais nécessaire de discuter de son héritage et de son influence en tant que personnage historique sur le département qui se réclame de lui –Le Nord- et le Cap-Haïtien en particulier. Et ce, dans le contexte de l’imminence d’une possible commémoration des vingt ans de sa mort en 2020.