J’ai écrit

J’ai écrit l’infamie du blasphème

et tout le tort du monde

Le nom commun des problèmes

sur quarante miles à la ronde

 

J’ai écrit le sort de la terre

que la mort a piétiné

Toutes ces rues de misère

qu’elle a assassiné

 

J’ai écrit les limites du temps

chaque départ de l’hiver

et chaque retour du printemps

saisons piégées dans un cercle vicieux, un tourbillon d’air

 

J’ai écrit l’histoire du futur

ancrée au passé

Je l’ai écrit sur un mur

Maintenant à demi effacé

 

J’ai écrit les traits du mal

ce mal que j’ai si bien connu

J’ai écrit son sourire banal

au double tranchant qui tue

 

J’ai écrit les beaux yeux du serpent

et son charme ravageur

qui  séduit juste avant

l’inoculation de son venin destructeur

Rub-Nadelle Placide

Rub-Nadelle Placide

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s